Clear Chercher sur la carte Rechercher

Plus
d'options

Type de position

Expérience de travail

Nombre d'employés

Jours affichés

Photos

Statut

Suivez-nous sur

Un ex de Google chez iNovia Capital

Carrière |  12 avril 2018

inovia

Patrick Pichette se joint à la  société de capital de risque pour participer à la création d’un fonds de croissance de 500 M $ US qui vise à garder le contrôle d’entreprises canadiennes au pays…

iNovia,  qui compte plus d’une décennie d’expérience dans le financement de startups à forte croissance, devient ainsi la seule firme à investir dans les trois étapes de développement des entreprises technos : démarrage, premières rondes et croissance.

Un emploi pour vous?

Développeur(euse) front-end23 Apr 2018

Agence Rinaldi
Montréal, Québec, Canada
FavorisPostuler

Directeur(trice) technologique23 Apr 2018

O2 Web
Montréal, Québec, Canada
FavorisPostuler

Autres offres de l'entreprise:

Outre Patrick Pichette, qui a travaillé sept ans chez Google à titre de premier vice-président et chef de la direction financière, Dennis Kavelman, vice-président des finances, chef de l’exploitation et conseiller spécial chez RIM / Blackberry, se joint également en tant qu’associé. iNovia se développe aussi à l’international: la firme ouvre un bureau à Londres et élargit sa stratégie d’investissement dans les entreprises en croissance.

« Depuis des années, nous appuyons notre portefeuille d’entreprises en forte croissance, y compris Lightspeed POS, WorkFusion, AppDirect, Clearpath Robotics et Top Hat en mettant à contribution à la fois des fonds et du mentorat », a dit Chris Arsenault, l’associé-directeur d’iNovia Capital.

Il souligne que si les coûts de démarrage d’une startup n’ont jamais été aussi faibles, les défis reliés à son développement n’ont jamais été aussi complexes. « Nous sommes d’avis que les meilleures compagnies doivent être accompagnées par une société de capital de risque qui peut les appuyer stratégiquement dans leur croissance, poursuit Chris Arsenault.  Patrick et Dennis ont tous deux une feuille de route qui a fait ses preuves, ayant développé des entreprises jusqu’à ce qu’elles génèrent des revenus se chiffrant dans les dizaines de milliards de dollars. »

iNovia gère 500 millions de dollars dans trois fonds et possède des bureaux à Montréal, Toronto, San Francisco et Londres.

 

Partager sur

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


six + = 15